Installer et utiliser Xfce, pour gagner en simplicité et en efficacité (Mandriva 2009.0 à 2010.0)

Mises à jour

30 oct 09 : nouvelle méthode d'installation à partir d'un DVD ou d'un miroir personnel.
07 nov - 09 déc 09 : révision de l'installation à partir d'un miroir personnel. 15 nov - 10 déc 09 : Révision des catégories, ajout de la catégorie des serveurs

Introduction

Pourquoi un bureau léger ?

  • votre ordinateur ne dispose que de faibles ressources, un bureau tel que KDE et Gnome ne permet pas une utilisation fluide de l'ordinateur,
  • votre ordinateur sera un serveur. Il ne nécessite pas une interface aussi complète que celle de KDE et Gnome,
  • votre ordinateur est assez récent et performant, mais vous souhaitez le maximum de fluidité et ne pas installer d'applications inutiles.

Parmi les interfaces plus simples, IceWM, Lxde et Xfce sont trois alternatives possibles, mais il en existe d'autres.
IceWM est très léger et convient pour un ordinateur à très faibles ressources. Un autre choix possible est Lxde. Il est encore assez récent et est moins complet que Xfce.
Je préfère Xfce qui comprend plus d'applications dédiées (donc plus homogène), et qui reste cependant assez léger.
Toutes les trois utilisent les bibliothèques graphiques GTK+2. Lorsque cela est possible, nous resterons avec ces bibliothèques pour le reste des applications.

Pour information, Xfce fonctionne sur un Compaq Deskpro. Ce n'est pas rapide, mais exploitable : processeur = Pentium II, 450 MHz, carte graphique = Matrox G200 8Mo SGRAM, Mémoire = 256 Mo SDRAM, disque dur = WD Caviar 6.4 Go.

Important : Si vous décidez d'installer Xfce à la place de KDE, par exemple, et que vous souhaitez pouvoir conserver vos documents, courriels ... et que vous souhaitez faire place neuve dans votre répertoire /home,
Avant de faire l'installation :

Après

  • Vous installez Xfce sans formater la partition /home et vous recréez le premier utilisateur, donc avec un répertoire vierge. (Vous avez bien une partition séparée pour home ?)
  • Vous y copiez uniquement ce qui vous intéresse.

Comment pouvez-vous choisir le bureau Xfce ?

Actuellement, plusieurs solutions existent pour installer un bureau Xfce :

  1. se procurer l'image iso de XFCELive.
    C'est un Live CD (donc assez lent), mais vous pouvez choisir de l'installer, puis de faire les mises à jour pour profiter des corrections. Vous pourrez alors également ajouter et supprimer des applications.
    Avantage : très facile à installer (quand le matériel est bien reconnu).
    Inconvénient : vous subissez le choix des applications (mais vous pouvez corriger un peu par la suite). La procédure est assez longue, surtout avec du matériel ancien, cible par excellence de Xfce.
  2. installation classique à partir du DVD Free ou Powerpack, en choisissant un bureau très léger,
    ensuite, après le redémarage avec le bureau IceWM, installez le paquetage task-xfce ou task-xfce-minimal.
    Avantage : l'installation est simple, mais en deux temps.
    Inconvenient : vous n'êtes pas maître des applications installées.
  3. installation minimale à partir du DVD Free ou Powerpack, sans bureau graphique,
    ensuite, configurer un miroir internet en mode console, afin de profiter de certaines applications non présentes sur le DVD,
    enfin, compléter l'installation selon une liste de paquetages.
    Avantage : installation très bien ciblée sur les applications que vous souhaitez. Le noyau est adapté au processeur.
    Inconvénient : Il faut créer une liste des applications à installer (et donc bien connaître les applications), il faut avoir une liaison internet assez rapide.
    Cette méthode ne sera utilisée que si vous souhaitez contrôler exactement ce qui sera installé !
  4. installer à partir d'un miroir personnel. Vous pouvez créer un miroir personnel tout à fait adapté à vos besoins, comprenant éventuellement les media plf ou restricted.
    Ce type d'installation est intéressant lorsque vous avez plusieurs postes à installer, en réseau local.
    Il est également intéressant avec une installation à partir du disque dur de l'ordinateur.
    Avantage : installation très bien ciblée sur les applications que vous souhaitez, ne nécessite pas de lecteur de DVD (pour les appareils un peu anciens), le noyau est adapté au processeur.
    Inconvénient : nécessite un serveur réseau ou un disque dur plus conséquent (une partition de mini 30 à 35 Go pour un miroir Mandriva 2009.1 i586). Il faut créer une liste des applications à installer.
Haut

Live CD

Ce n'est pas un produit officiel de Mandriva. Il est réalisé par la Communauté.

Utiliser un LiveCD est très facile. En faire une installation définitive n'est pas très compliqué non plus.

Vous êtes prêts à démarrer Xfce

Votre Mandriva Xfce est maintenant opérationnelle (quoique extrêmement lente). L'objectif est de l'installer de façon définitive et ainsi de pouvoir s'affranchir de la faible vitesse de lecture sur CD-ROM.

Votre Mandriva Xfce est maintenant rapide (Cela dépend bien sûr de votre ordinateur).
Vous pouvez encore améliorer un peu :

La Xfce est maintenant à jour, véloce et complète. Bien sûr, vous pourrez toujours encore supprimer ce que vous n'utilisez pas ou ajouter une application qui vous manque : les sources sont configurées.

Haut

À partir d'un DVD

Une autre possibilité consiste à utiliser un DVD (Free ou Powerpack) mais,

  1. le système d'installation ne permet pas de choisir directement le bureau Xfce lors de l'installation.
  2. ces DVDs ne renferment pas toutes les applications spécifiques à Xfce

Il faut donc trouver des parades

  • Pour le 1 : il faut faire une installation en deux temps : d'abord le bureau IceWM. Redémarrer et installer task-xfce. Ensuite configurer le démarrage avec Xfce.
  • Pour le 2 : lorsque l'installation de xfce est terminée, vous configurez les sources (miroir sur internet) et installez ensuite les applications manquantes.

Installation d'un bureau très simple, puis Xfce

La démarche :

Voilà, votre installation est terminée. Vous pouvez, au besoin, supprimer des applications inutiles ou en rajouter d'autres.

Haut

Installation minimale, puis liste de paquetages avec Xfce

Cette solution est plus complexe, mais elle permet de n'installer que les applications que vous avez choisies.
Elle permet de ne pas installer les paquetages "suggérés" dont vous n'avez pas forcément besoin.
Le plus délicat, c'est de savoir quelles applications il faut sélectionner.

La démarche :

Pour finir : configuration du démarrage et des capteurs

Pour terminer, il reste à faire quelques réglages qui ne sont pas faits automatiquement avec l'installation minimale.

Haut

À partir d'un miroir personnel

L'intérêt du miroir personnel est que vous pouvez y placer tous les paquetages que vous voulez.
Pour ma part, j'y intègre les répertoires que j'ai baptisés main_release, main_updates, contrib_release, contrib_updates, non-free_release, non-free_updates, plf-free_release, plf-nonfree_release et, ayant souscrit un abonnement Powerpack, restricted_release et restricted_updates.
Dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet : la page qui vous aide à créer votre miroir personnel
Cliquez

Ce miroir personnel, vous pouvez l'héberger sur un serveur (lorsque vous avez un petit ou grand réseau) ou directement dans une partition spécifique du disque dur de l'ordinateur à installer.

Le début de l'installation diffère un peu de la méthode DVD et vous n'avez pas besoin d'ajouter des médias internet pour compléter le contenu des DVDs.

Préalable

Vous devez d'abord créer un CD-Rom d'amorçage afin de pouvoir lancer l'installation sur l'ordinateur à traiter.
Vous allez le crée à partir de l'image boot.iso se trouvant dans le répertoire install/images de votre miroir personnel.

Installation d'un bureau très simple, puis Xfce

  • Insérez le CDROM créé à partir du fichier boot.iso et démarrez l'ordinateur.
  • choisissez la méthode d'installation
    • NFS server ou FTP server, si votre miroir personnel se trouve sur un de ces deux serveurs.
    • Hard disk, si votre miroir se trouve sur une partition de l'ordinateur à installer.
  • Continuez l'installation en configurant, au besoin, le réseau et en précisant le chemin du répertoire de base de votre miroir personnel (répertoire /i586 ou /x86_64).
  • Arrivé au choix du bureau, vous sélectionnez Personnaliséet vous cliquez sur le bouton Suivant.
  • Dans la fenêtre suivante, vous désélectionnez Station KDE (et éventuellement d'autres groupes qui ne vous intéressent pas).
    Vous sélectionnez Autres environnements de bureau. Au besoin, sélectionnez IceWM-ligth et supprimez ce qui est inutile.
  • Vous continuez ensuite l'installation comme d'habitude, en configurant l'interface graphique et le réseau.
  • Vous redémarrez avec le bureau IceWM et vous installez le méta-paquetage task-xfce-minimal.
  • Vous configurez le démarrage avec Xfce.

Voilà, votre installation est terminée. Vous pouvez, au besoin, supprimer des applications inutiles ou en rajouter d'autres.

Haut

Installation minimale, puis liste de paquetages avec Xfce

Cette solution est plus complexe, mais elle permet de n'installer que les applications que vous avez choisies.
Elle permet de ne pas installer les paquetages "suggérés" dont vous n'avez pas forcément besoin.
Le plus délicat, c'est de savoir quelles applications il faut sélectionner.

  • Insérez le CDROM créé à partir du fichier boot.iso et démarrez l'ordinateur.
  • choisissez la méthode d'installation
    • NFS server ou FTP server, si votre miroir personnel se trouve sur un de ces deux serveurs.
    • Hard disk, si votre miroir se trouve sur une partition de l'ordinateur à installer.
  • Continuez l'installation en configurant, au besoin, le réseau et en précisant le chemin du répertoire de base de votre miroir personnel (répertoire /i586 ou /x86_64).
  • Arrivé au choix du bureau, vous sélectionnez Personnaliséet vous cliquez sur le bouton Suivant.
  • Dans la fenêtre suivante, vous désélectionnez tout et vous cliquez sur le bouton Suivant.
  • Dans la fenêtre suivante, vous décochez encore une fois tout et vous cliquez sur le bouton Suivant.
  • Vous continuez ensuite l'installation comme d'habitude, sans configurer l'interface graphique.
  • Vous redémarrez (c'est en mode console), en tant que root.
  • vous installez les paquetages qui vous intéressent. Pour ceci, il est intéressant de créer un petit fichier, que vous appellerez install_xfce, par exemple, et qui installera la liste des applications.
    (Le dernier chapitre pourra vous guider dans la démarche de sélection des paquetages à installer.)
    • Si ce fichier se trouve sur une clé USB, les opérations sont les suivantes :
      - créez un répertoire de montage provisoire : md /media/provisoire
      - montez la clé : mount -t ext3 /dev/sdb1 /media/provisoireen admettant une clé formatée en ext3, située en /dev/sdb1
      - allez dans le répertoire contenant le fichier, par exemple : cd /media/provisoire/InstallVous adapterez à votre répertoire.
      - lancez l'installation avec le fichier que vous avez créé (voyez le dernier chapitre, puis revenez ici.) ./install_xfce.
      - en cours d'installation, vous devrez choisir une lib correspondant à votre processeur.
        libatlas3-sse3 si votre processeur gère les instructions SSE3 (recherchez éventuellement sur internet)
        libatlas3-sse2 si votre processeur ne gère que les instructions SSE2 (recherchez éventuellement sur internet)
        libatlas3-sse si votre processeur ne gère que les instructions SSE (recherchez éventuellement sur internet)
        liblapack3 si votre processeur ne gère pas les instructions SSE (recherchez éventuellement sur internet).
      - à la fin de l'installation, supprimez le répertoire /media/provisoire cd /puisrmdir /media/provisoire
    • Si ce fichier se trouve sur une disquette, les opérations sont les suivantes :
      - monter la disquette : mount -t vfat /dev/fd0 /media/floppyen admettant une disquette formatée en vfat, située en /dev/fd0
      - aller dans le répertoire contenant le fichier, par exemple : cd /media/floppy.
      - lancer l'installation avec le fichier que vous avez créé (voyez le dernier chapitre, puis revenez ici.) ./install_xfce.
      - en cours d'installation, vous devrez choisir une lib correspondant à votre processeur.
        libatlas3-sse3 si votre processeur gère les instructions SSE3 (recherchez éventuellement sur internet)
        libatlas3-sse2 si votre processeur ne gère que les instructions SSE2 (recherchez éventuellement sur internet)
        libatlas3-sse si votre processeur ne gère que les instructions SSE (recherchez éventuellement sur internet)
        liblapack3 si votre processeur ne gère pas les instructions SSE (recherchez éventuellement sur internet).
Haut
Pour finir : configuration du démarrage et des capteurs

Pour terminer, il reste à faire quelques réglages qui ne sont pas faits automatiquement avec l'installation minimale.

Haut

Construire la liste des paquetages à installer

La première étape consiste à choisir les applications que vous voulez installer.
Ce chapitre explique les choix que j'ai effectués et présente parfois un comparatif de plusieurs solutions.
Vous pourrez faire votre propre liste d'une façon similaire.

Pour que la liste soit plus facile à réaliser, j'ai regroupé les paquetages en plusieurs catégories.

Les catégories

Catégorie 01 : la base

Il s'agit des paquetages indispensables au fonctionnement de Linux.
Ces paquetages sont automatiquement installés lors de votre installation minimale. Vous n'avez donc rien à faire.

Quelques remarques :
  • le paquetage du noyau : kernel-desktop586-latest, si vous avez un processeur ancien (P I, Cyrix x586 et AMD K5), kernel-desktop-latest, si vous avez un processeur plus récent (P II, Pentium PRO et suite), kernel-server-latest, si vous avez plus de 3.8 Go de mémoire.
  • le paquetage mandriva-release : mandriva-release-Powerpack ou mandriva-release-Free, selon votre édition.

Avec ces paquetages, vous aurez déjà un système qui fonctionne en mode console, auquel vous pourrez vous connecter, mais avec lequel vous ne pourrez pas encore faire beaucoup.
Dans un popup, la liste paquetages pour 2010.0 Powerpack
Cliquez

Catégorie 02 : outils en mode console

Le mode graphique est certainement plus agréable à utiliser que le mode console, cependant, Linux peut travailler avec des configurations matérielles plutôt limitées, à condition de renoncer au confort du mode graphique.
Par ailleurs, pour des applications de serveur et surtout de pare-feu, il est même recommandé de ne pas mettre de mode grapghique : c'est une protection supplémentaire contre les manipulations indésirables.

La catégorie 02 comprend un certain nombre d'outils utiles (Outils_disque/fichiers, Installation des applications, Configuration, Outils divers, Documentation).

Voici donc ces quelques outils indispensables, fonctionnant tous sans interface graphique :

Avec ces paquetages, vous aurez un système minimal sans interface graphique, convenant à un serveur en mode console. Vous devez encore y ajouter les applications de type serveur (Voir plus loin, ci-dessous).

Vous pourrez adapter cette liste selon vos besoins.
Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 02 Cliquez

Haut

Catégorie 03 : serveur graphique, gestionnaire de démarrage, bureau Xfce minimal

C'est la première étape vers le bureau Xfce : le serveur graphique, un gestionnaire de connexion léger et un bureau minimal.

Définition

X Window System (communément appelé X Window ou X11) est le système qui gère l'interaction homme-machine par l'écran, la souris et le clavier. Sa particularité est que ce système fonctionne comme un serveur. Cela veut dire qu'il y a un serveur qui prépare les éléments à affichier et qu'il y a un ou plusieurs clients qui peuvent utiliser ces éléments.
Le système X-Window permet à un utilisateur d'accéder à une autre machine, d'exécuter un programme (par exemple, un navigateur WWW) et d'avoir les sorties affichées sur sa propre machine. Parce que ce processus est en réalité exécuté sur le serveur, très peu de puissance CPU est nécessaire sur le client.

Pour les curieux, dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet : la page de Wikipedia sur le X Window System Cliquez

La partie serveur compend :

La partie démarrage compend :

La partie bureau minimal compend :

Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 03 pour 2010.0 Powerpack Cliquez

À ce stade, vous avez déjà un système opérationnel, gérant le clavier et la souris, avec les applications de base.

Haut

Catégorie 04 : l'environnement Xfce et le serveur de sons

Le bureau minimal est déjà installé (catégorie 03). Il faut compléter un peu

L'environnement graphique du bureau Xfce :

Pour les archiveurs, vous pouvez choisir parmi différents modèles. Voici un comparatif
Dans un popup, comparaison de quelques interfaces graphiques de compression/décompression Cliquez

Le serveur audio et des accessoires :
Par défaut, Mandriva utilise Pulseaudio. Celui-ci permet d'envoyer le son vers une autre destination. Cependant, la stabilité n'est pas totalement au rendez-vous. J'ai choisi d'installer le serveur alsa sans pulseaudio.

Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 04 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 05 : outils graphiques de configuration, utilitaires graphiques

Elle compend notamment :

Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Dans un autre popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 05 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 06 : l'infographie

Dans les applications graphiques vous pourrez choisir :

Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Dans un autre popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 06 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 07 : les applications multimédia

On appelle documents multimédia des documents qui contiennent du son, de la video ou les deux à la fois.

Les sources de documents multimédia peuvent être assez diverses :

Si le sujet vous intéresse : Dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet : comment l'ordinateur traite les sons Cliquez

Si le sujet vous intéresse : Dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet : comment l'ordinateur traite les images Cliquez

Avec Linux, les lecteurs multimédia ne manquent pas. L'objectif d'une installation Xfce est de rester légère et rapide. Il faut donc garder une cohérence dans le choix des lecteurs multimédia, tout en privilégiant la plus grande universalité possible, en ce qui concerne le format des fichiers qui pourront être lus.

Le gestionnaire de périphériques est configuré pour utiliser exaile comme lecteur de CD audio et totem pour les autres documents multimédia.
Tous deux se basent sur le moteur gstreamer, formant ainsi un ensemble homogène.
Dans un popup, le lecteur exaile Cliquez Attention ! la page est provisoire et incomplète
Dans un autre popup, le moteur multimédia Gstreamer Cliquez Attention ! la page est provisoire et incomplète
Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Encore un autre popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 07 pour 2010.0 Cliquez Attention ! la liste est provisoire et incomplète

Haut

Catégorie 08 : les outils de bureautique

Les principaux outils de bureautique comprennent généralement :

Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Encore un autre popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 08 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 09 : les clients réseau

Les outils sélectionnés sont :

Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 09 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 10 : les outils pour l'impression et la numérisation

Les outils sélectionnés sont :

Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 10 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 11 : les jeux et logiciels éducatifs

Linux offre également une foule de jeux, tous gratuits.
Les logiciels éducatifs ne sont pas en reste.
Je n'en ai sélectionné qu'un tout petit échantillonnage, pour Gtk.

Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 11 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 12 : quelques serveurs réseau

Les outils qu'il me faut :

Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 12 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Catégorie 13 : quelques outils pour le développement

Ici, le terrain est très vaste. Les outils qu'il me faut :

Choisissez les outils correpondant à vos besoins.
Dans un popup, le fichier d'installation de la seule catégorie 13 pour 2010.0 Cliquez

Haut

Le fichier final

Pour terminer, voici le fichier qui reprend l'ensemble des catégories précédentes.
Vous pouvez le copier et le modifier au besoin.
N'oubliez pas de modifier ses droits avec la commande chmod a+x install_xfce

Dans un popup, le fichier d'installation de l'ensemble Cliquez

Haut
 

Les pages relatives aux tutoriels :

Installation : avant, pendant, après Installation, pas à pas, de 2008.0 Installation, depuis internet Installation en réseau
Comment MDV sélectionne les paquetages Créer sa liste de paquetages
Configuration du système Configuration d'un utilisateur KDE Serveur de fichiers avec ProFTPD Partage de fichiers avec NFS
Réveiller un ordinateur à distance Commander un ordinateur à distance avec ssh
Le son et la gestion du son La video et la gestion des images Découvrir la puissance de Gstreamer
Faire des sauvegardes générales Nettoyer le répertoire /home Changer de client de messagerie Synchroniser fichiers et répertoires
Créer sa distribution personnelle Autopsie d'une distribution Mandriva

Les différentes rubriques :

Accueil Ordinateur Mandriva Tutoriels Initiation à la programmation Maison bioclimatique
On se lasse de tout, sauf de comprendre.
Attribué à Virgile.